Partageons ensemble nos meilleures recettes.
30 avril 2015

Cheesecake tout citron

 

Cheesecake_tout_citron

Voilà un gâteau - ou plutôt dessert - qui fait beaucoup parler de lui depuis quelques années : le Cheesecake!

Avec les muffins, les brownies ou autres tiramisu (ou encore le tangzhong tiens!) il fait partie des (rares) effets positifs de la mondialisation. Et les français semblent bien avoir perdu la main sur ce terrain. Quand on voit aujourd'hui que les célébrités mondiales de la cuisine sont des Chefs... anglais! Comme Jamie Oliver par exemple... Pour ma part, la cuisine est avant tout une histoire de goûts, et en matière de goût on ne dis-cu-te pas!

Je ne discuterai donc pas de la variété de Cheesecakes qui existent : au chocolat, aux fruits frais, aux fruits cuisinés, au four, sans passer par le four... bref, faites une recherche et vous verrez. Mille et un cheesecake selon mille et une façons. Moi, j'ai choisi une recette très simple, bien sur sans gluten et au citron... tout citron. Comment vous dire?... difficile :)

Comme son nom l'indique, le cheescake est un gâteau au fromage. Les puristes donneront des marques ou des variétés de fromages frais et crémeux qui sont la base même de ce délicieux dessert... mais qu'en est-il de la présence de gluten? Pour régler définitivement le problème, j'ai utilisé du fromage maison mais cette fois avec du vrai lait de vache. Le résultat est très crémeux, quand le Lebban est honnête bien sur ;) Donc, inutile d'ajouter de la crème fraîche. Mais, vous pouvez le faire aussi avec du Soummam "Fromage frais", auquel vous ajouterez de la crème fraîche (Bettouche par exemple, elle est bonne).

Si vous décidez de faire un cheesecake selon la recette classique, avec des biscuits (sans gluten) moulus et mélangés à du beurre, faites bien attention à mettre votre moule (s'il est amovible) dans un autre récipient, parce que le surplus de beurre peut parfois couler du moule. Pour la quantité utilisée ici, vous pourrez mélanger 200 g de biscuits (sans gluten) de votre choix, à 50 g de beurre fondu. Sinon suivez la recette :)

Pour une quantité de deux moules à bords hauts, de 20 cm de diamètre. J'ai préféré diviser la quantité sur deux moules au lieu d'un seul grand moule. Je ne sais pas si ça donne le même résultat. Si vous voulez essayer...

Pour la pâte : ce sera une pâte sablée, mais légèrement différente de la recette habituelle. J'ai trouvé la recette ici et c'est vrai que la levure chimique donne un résultat différent. Intéressant. Sauf que j'ai divisé la dose de sucre par deux. 

250 g de semoule de maïs - 125 g de beurre (margarine) - 70 g de sucre - 1 oeuf - 1 pincée de sel - 1/2 paquet de levure chimique.

Suivez la recette telle qu'expliquée sur la page en lien, la diviser en deux, et tasser directement avec les mains dans les moules beurrés. 

Pate sablée avant cuisson

Faire cuire pendant 30 mn environ dans un four à 180°. Sortir et laisser refroidir.

Pate sablée après cuisson

En attendant, on prépare la crème :

700 g de fromage frais et crémeux, sinon 600 g de fromage + 100 g de crème fraiche - 150 g de sucre - 25 g de maïzena - 2 beaux citrons - 3 oeufs.

Commencer par prélever le zeste d'un citron et mélanger au sucre pour bien le parfumer. Ensuite ajouter la maïzena au sucre, bien mélanger le tout ensemble et laisser de coté. Dans une terrine mettre le fromage.

Le fromage égoutté

Commencer par battre le fromage jusqu'à obtenir une crème, puis si vous devez ajouter de la crème fraiche, battre encore. Ensuite, ajouter le sucre+zeste+maïzena, et battre encore. Puis, ajouter les oeufs un à un, en battant à chaque fois avant d'ajouter le suivant. Et à la fin, ajouter le jus des deux beaux citrons. Bien mélanger le tout. Amalgamer et verser dans les deux moules, sur les fonds de pâte déjà cuits. Egaliser, lisser les surfaces et enfourner à 200° pendant 10 mn puis baisser le thermostat du four à 90° et laisser cuire pendant 1h. Après cette heure, éteindre le four et laisser le gateau à l'intérieur pendant encore 1h.

Au sortir du four, et tant qu'il est encore tiède, décoller légèrement les bords du gâteau. Et avant de le laisser bien refroidir au frigo, glacer avec du Lemon curd.

Lemon curd

 Il vous faudra :

1 beau citron - 1 oeuf - 70 g de sucre.

Mettre dans une casserole le sucre + le zeste du citron + l'oeuf et bien battre, ensuite ajouter le jus du citron. Sur feu doux, faire épaissir le mélange tout en prenant soin de bien remuer à la cuillère. Lorsque la crème est épaisse, retirer du feu et tamiser pour enlever le zeste. Laisser refroidir.

C'est cette crème que vous étalerez sur le dessus des deux cheesecakes avant de les mettre au frigo. Et justement, il est préférable de laisser bien refroidir le cheesecake pour une meilleure dégustation. Une nuit si vous pouvez, cinq heures au minimum :)

 IMG_20150109_195419~2

P.S : Et parce que je n'ai pas toutes les photos, et encore moins de vidéos, mais aussi parce que j'aime bien sa façon de faire, et son astuce pour broyer les biscuits sans robot, je vous ajoute le lien du Cheesecake  de Titli Nihaan. Vous vous souvenez de sa Halqouma?

Encore un P.S : pour obtenir 700 g de fromage frais (et même un peu plus), il vous faudra au moins 2.5 l de lait de vache.


12 janvier 2015

Gâteau de Tchina*

IMG_20150111_115258_2

C'est la saison des oranges, et des agrumes en général, alors il faut en profiter :)

Un gâteau que j'ai l'habitude de faire "avec gluten" pour la famille, et que j'ai décidé de tester "sans gluten" cette fois-ci, et... test réussi !

Alors, pour les ingrédients, il vous faudra :

2 belles oranges (surtout juteuses) - 3 oeufs - 50 g de sucre (la recette originale contient 200 g de sucre, je trouve que c'est beaucoup surtout qu'on ajoutera à la fin un sirop avec 150 g de sucre) - 100 g de beurre ou de margarine (moi j'ai utilisé de la margarine Fleurial) - 125 g de farine (100 g de semoule de maïs + 25 g de maïzena, bien mélangés) - 1 paquet de levure chimique (Nouara pour moi).

Commencer par séparer les blancs des jaunes d'oeuf, monter les blancs en neige et les réserver pour la fin. Aux jaunes d'oeuf, ajouter la margarine en petits dés, et mélanger au batteur. Ensuite ajouter le sucre plus le zeste d'une orange (c'est mieux de le préparer avant, c'est à dire de laisser le sucre s'imprégner du parfum du zeste de l'orange un bon moment avant de l'ajouter à la préparation) et battre encore. Là, ajouter le jus d'une orange et battre encore. Ensuite verser le mélange de farines+levure et battre un petit moment. A la fin ajouter les blancs d'oeuf battus en neige et les incorporer au mélange doucement, comme vous savez le faire déjà, n'est-ce pas?

Verser dans un moule beurré (ou huilé) de 20 cm de diamètre, à bords hauts c'est mieux, sinon dans un moule de votre choix. Il faudrait seulement que les bords soient assez hauts, parce que le biscuit va monter. Mettre au four préalablement chauffé bien sur, à 200° pendant environ 40 min. Selon le four, il faudra vérifier votre cuisson par vous-même. Et quelques minutes avant la fin de la cuisson, préparer le sirop avec 250 ml d'eau+ 150g de sucre. Amener à ébullition. Laisser bouillir quelques minutes 2 à 3 minutes pas plus et hors du feu, ajouter le jus de la deuxième orange.

Au sortir du four, arroser le gâteau de ce sirop, il l'absorbera très vite, et laisser refroidir. Il vaut mieux qu'il refroidisse complètement et parfaitement avant d'essayer de le démouler. Peut-être que vous aurez un peu de casse, ce gâteau est très fragile. Malgré tout et comme vous pouvez le vérifier sur la photo, on obtient des morceaux tout à fait respectables, mais surtout délicieux :)

N.B : vous trouverez dans les recettes le terme de "orange non traitée" ou bien "citron non traité" surtout lorsqu'il s'agit de prélever le zeste. Il s'agit du traitement aux pesticides ou insecticides. Chez nous, pas de magasins, ni de rayons bio pour ça. Alors prendre soin de bien laver vos oranges ou citrons (et tous les fruits en général) sous l'eau courante et gratter même un peu la surface avec une brosse.

Tchina est le nom algérien de l'orange. Je ne sais pas si les autres pays du Maghreb disent Tchina pour l'orange? C'est un nom tout à fait particulier qui préserve au fruit sa mémoire, son pays d'origine : la Chine. Le nom en arabe Larandj est réservé chez nous à l'orange amère. Ce nom tire son origine du sanskrit Nagarunga (qui signifierait : fruit aimé des éléphants). Quant à l'orange douce, en arabe Al Bourtouqal, son nom est issu de Portugal, le pays qui au 15ème siècle dominait le marché de l'orange depuis la Chine vers l'Europe. Un fruit, un nom et une longue Histoire...

Posté par Oumelkheir à 11:24 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mars 2014

Ameliorant naturel

Photos_0005Comment faire un bon pain sans gluten, mais qui ne manque ni de goût, ni de tenue?

Comment faire un bon pain sans gluten, mais avec des farines simples, les farines les plus basiques. Sans améliorants, sans épaississants, ni aucun des produits ajoutés dans les farines conditionnées pour le régime sans gluten.

Voilà le défi auquel nous sommes tous confrontés, malades et parents de malades coeliaques au quotidien.

Et voilà comment tous les jours nous sommes amenés à nous améliorer, autant que notre pain :)

Je viens de faire une découverte extraordinaire : le rôle de la chimie dans la cuisine en général, et dans la panification en particulier. C'est pas trop tôt, me direz-vous ! On dit aussi : mieux vaut tard que jamais :) Alors maintenant, je fais un pain (galette ou bien brioche) très bon au goût, moelleux, tendre et léger. Qui s'effrite (ou s'émiette) beaucoup moins, mais qui plus que tout, peut se conserver deux à trois jours. Oui, vous avez tout à fait bien lu : deux et même trois jours en bon état !

Fini la galette sèche et rêche de mes débuts. Non, je ne crache pas dans la soupe! El Hamdoullah, cette galette-là était très bonne (pour son époque), et cette galette-là était bien meilleure que pas de galette du tout. Ensuite, et grâce à la possibilité d'utiliser de la levure de boulanger, j'avais considérablement amélioré mon pain quotidien. Souvenez-vous.

Mais avec cette dernière découverte, ma galette n'a pas seulement changé... elle s'est mé-ta-mor-pho-sée :)

Grâce au Tang Zhong (ou Tangzhong), vous connaissez? Apparemment, les japonais et les chinois s'en disputent la paternité. C'est pour cette raison que certains préfèrent écrire méthode "asiatique" et évitent ainsi la polémique :)

J'ai d'abord découvert cette méthode de panification, sur ce blog d'une excellente pâtissière. Le procédé est très bien expliqué, détaillé et la recette du pain de mie semble parfaite. Mais moi et comme d'habitude, je pense très vite au "sans gluten". Et si ce procédé était profitable aux farines qui manquent de gluten? D'autres, avant moi (et heureusement) se sont déjà posé la question. D'où de très nombreuses recettes de pains sans gluten "au Tang Zhong". Faites une recherche internet et vous verrez :) 

Sur cette page (pour les anglophones) le procédé est présenté par le menu. C'est là que j'ai pu trouver quelques liens de recettes de pain au Tang Zhong sans gluten. Ici, il s'agit de faire du Tang Zhong avec de la farine de riz, ou bien de la farine de maïs. Et ici du vrai pain de mie sans gluten. Mais, la recette parle de farine mélangée et conditionnée spécialement pour les pains ou gâteaux sans gluten. C'est ce que j'ai fait (sur la photo en haut) avec de la farine Réginat pour pains et gâteaux. Je n'ai pas fait de pain de mie, parce que ce n'est pas ce que je voulais. Pour faire du pain de mie, la pâte devra ressembler à ça (à peu près). Il faudrait essayer d'en faire des baguettes aussi, ça devrait donner un bon résultat. A tester inch'Allah :)

 

Pate

La pâte de mon pain ressemble plutôt à ça

Tangzhong_galette2

Avant de lever, parce qu'après une heure de repos (ou plus si nécessaire), elle ressemble plus à ça

 

Tangzhong_galette3

Je vous explique :)

Le Tang Zhong est un procédé de panification (vous pourrez avoir de meilleures explications et de plus amples détails sur les pages que j'ai mis en liens, et sur plein d'autres certainement), je dirai que c'est un "améliorant" (naturel) qui consiste à faire un genre de "bouillie" ou comme on dit chez nous, une "3ssida" et à l'intégrer à la pâte du pain. Et c'est cette bouillie qui donnera une extraordinaire légèreté et un incroyable moelleux au pain. C'est chimique! C'est magique! On peut le faire avec de l'eau ou bien avec du lait. Le Tang Zhong se prépare un bon moment avant d'entamer la recette. Pour les recettes au gluten, ils conseillent même de le préparer la veille, j'ai essayé avec le maïs ça n'a rien donné. Au contraire il est efficace dans l'heure qui suit sa préparation.

Pour la galette, je le prépare tout simplement avec de la semoule ou farine de maïs et de l'eau. Pour le biscuit, je le fais avec de la maïzena et du lait, sinon moitié maïzena, moitié farine de riz dans du lait. Se souvenir que la maïzena adoucit et allège le biscuit, alors que la farine de riz sèche plutôt la pâte. C'est pour cette raison que lorsque je mets de la farine de riz dans une recette, je diminue un peu la farine de maïs, sinon c'est trop sec.

Venons-en au dosage...

Le Tang Zhong, se constitue d'un poids de farine et de cinq fois plus de son poids en eau ou bien en lait. Les deux éléments, autant la farine que le liquide devront être comptés ou soustraits du poids total de la préparation.

Pour ma galette, je prépare mon Tang Zhong avec 50g de farine de maïs dans 250g d'eau. Je mets sur feu doux et je remue jusqu'à obtenir une légère bouillie.

Tangzhong_ma_s

 

Sinon pour le biscuit, ou bien la brioche là je mélange : maïs/maïzena, ou bien maïzena/riz 50g le tout dans 250g de lait. Là il faut bien faire attention à ne pas laisser les grumeaux se constituer en mettant sur le feu. Procédez comme pour une béchamel, et arrêtez la cuisson dès que le liquide s'épaissit.

Tangzhong_lait_ma_zena

Ici c'est 50g de maïzena dans 250 g de lait (pour le biscuit).

Pour la galette, la recette n'est pas très différente de la précédente. Sauf un peu pour les mesures et pour le Tang Zhong évidemment. Sinon c'est toujours le même Tadjine de 25 cm de diamètre.

C'est donc 200 g de farine de maïs + sel + environ une cuillère à soupe de levure de boulanger + 3 cuillères à soupe d'huile + un oeuf + le Tang Zhong préparé déjà à l'avance (50g de farine de maïs dans 250g d'eau). Mélanger le tout et bien pétrir à la main. La pâte sera très collante mais continuer à pétrir quelques minutes encore. Ensuite ajouter environ 1 verre d'eau tiède (entre 100 et 150ml environ), au fur et mesure tout en continuant de pétrir. La pâte deviendra visqueuse, légèrement liquide (pas trop), mais moins collante. Détacher le maximum de pâte de votre main et couvrir pour laisser lever au minimum une heure. Après cela, préchauffer le Tadjine, et cuire comme déjà expliqué dans l'ancienne recette.

Photos_0002

Et maintenant regardons à l'intérieur

Photos_0003

Concernant la brioche, ce sera les mêmes mesures que pour la galette, mais elle sera meilleure avec du lait et de la farine de riz au lieu de maïs et d'eau pour le Tang Zhong. Sinon, la faire avec seulement 170 g de farine de maïs au lieu de  200 g et procéder de la même manière. Cuire au four, à 170° pendant 30 mn environ. Et penser à ajouter du Sanoudj ou des graines d'Anis dans la pâte, et peut-être même du zeste d'orange, ça parfume le petit déjeuner :)

Pour le biscuit :

200 g de farine de maïs (vous pouvez diminuer jusqu'à 150g pour plus de légèreté) + 100 g de sucre + 3 oeufs + levure chimique (Nouara pour moi) + 5 cuillères à soupe d'huile + Tang Zhong ( 50 g de maïzena dans 250g de lait).

Commencer par bien battre (de préférence au batteur) les oeufs et le sucre. Ajouter du zeste de citron ou d'orange, ou parfumer selon le goût. Ajouter l'huile et bien battre encore. Ajouter le Tang Zhong et battre encore. Puis et à la fin ajouter la farine de maïs + levure. Battre légèrement de façon à parfaitement incorporer la farine et verser dans un moule d'environ 20 cm de diamètre. Cuire à four (préchauffé déjà) à 190° pendant environ 40 à 45 mn (selon le four).

 

Photos_0011

 Alors? :)

 Edit (le 25/03/2014) :

Pour plus de détails et d'autres idées sur la fabrication d'un pain sans gluten, ces deux liens sont très intéressants:

http://www.cfaitmaison.com/sansgluten/recette-painssg.html

Il présente différents pains, à base de farines multiples et mélangées mais aussi différents modes de cuisson.

http://www.lafaimdesdelices.fr/pain-viennoiserie/comment-determiner-la-quantite-eau-dans-pain-sans-gluten/

Là, il s'agit plutôt de quantité d'eau, même s'il s'agit aussi de mélanger plusieurs farines. Et même si certaines ne sont pas disponibles chez nous, les idées sont bonnes à prendre.

 

Edit (le 15/05/2014) :

Avec le Tangzhong la pâte tient tellement mieux, qu'on peut même faire un biscuit marbré. C'est la même recette de biscuit, mais en partageant la pâte en deux et en lui ajoutant du cacao en poudre, comme vous devez tous le savoir, bien sur :)

 

Biscuit_marbr_

 

30 juin 2013

Bouffant

J'aurais pu intituler ce message "bluffant" aussi parce que cette recette m'a vraiment bluffée. Un gâteau à base de maïzena uniquement? En général je m'en méfie. D'abord à cause du goût que celle-ci laisse dans la bouche, ensuite parce que la maïzena a cette fâcheuse tendance de se déposer au fond du moule en laissant les oeufs, le sucre et autre ingrédients se débrouiller tous seuls en haut de la préparation.

Eh bien, rien de tout cela dans cette recette que j'ai découvert sur le net. A condition de suivre scrupuleusement toutes les indications de Mercotte et c'est ce que j'ai fait. Je n'ai absolument rien changé, j'ai suivi ses conseils de cuisson à la lettre et le résultat était bluffant et bouffant.

ça s'appelle "Gâteau ou Biscuit de Savoie" et sur le même site, vous trouverez d'autres variantes pour l'accomoder différemment. Il pourrait aussi s'appeler Génoise (comme celle-ci, vous vous souvenez?), mais ce biscuit est bien meilleur au goût comme à la consistance.

La preuve en images, pour le goût...

Gateau_de_Savoie___a_monte

Dans le four ça monte, ça monte

Gateau_de_Savoie__resultat

Fin de cuisson

Gateau_de_Savoie__epaisseur

Juste pour vous montrer l'épaisseur.

Posté par Oumelkheir à 10:24 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mai 2013

Des gourmandises sans gluten

Vous connaissez Chloe Ataroff? Non? Eh bien, moi non plus je ne la connaissais pas... jusqu'à ce qu'elle m'écrive un mail, il y a quelques jours pour me demander de faire la présentation de son livre sur ce blog. Elle l'a fait très simplement et tellement gentiment que j'ai accepté :)

Et en plus (j'espère) de vous convaincre (vous les incrédules!) que le régime sans gluten n'a rien de "triste", je gagne une recette. Un cadeau de la part de Chloe pour les amateurs de chocolat (comme moi).

Gourmandises_sans_gluten

ça c'était la présentation de son livre, et voici la recette. Je dois dire que je l'ai immédiatement testée, mais comme je n'avais pas de poudre de noisettes, j'ai ajouté deux cuillères à soupe supplémentaires de farine de riz. Le résultat était très bon, mais je suis certaine qu'il doit être meilleur avec les noisettes.

Le C.C.C. (Coulant Caprice au Chocolat)
 
 
Pour 6 personnes
 
-       150 g de sucre
-       200 g de chocolat noir*
-       150 g de beurre
-       4 œufs
-       2 c. à s. de café corsé
-       2 c. à s. de farine de riz
-       100 g de poudre de noisettes
 
 
 
Recette :
 
Préchauffer le four à 220°C.
 
Casser les œufs et séparer les blancs des jaunes.
 
Dans une jatte, mélanger vivement les jaunes d'œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange soit mousseux.
 
Faire fondre au bain marie le chocolat cassé en petits morceaux avec les deux cuiller à soupe de café.
 
Verser le chocolat fondu dans le mélange précédent et bien mélanger.
 
Ajouter la farine de riz, les noisettes en poudre et le beurre ramolli.
 
Dans un saladier, monter les blancs d'œuf en neige puis les incorporer à la pâte au chocolat.
 
Beurrer un moule à manqué et y verser la pâte.
 
Enfourner une bonne vingtaine de minutes. Planter une lame de couteau dans le gâteau qui semble croustillant à l'extérieur mais est onctueux à l'intérieur.
 
Laisser refroidir à l'extérieur du four sans démouler. Puis mettre au réfrigérateur une bonne heure pour que le C.C.C. devienne fondant à souhait. Il est encore meilleur le lendemain.
 
 
* Le chocolat est un ingrédient à risques! Vérifier sa composition au moment de l'achat.

Recette extraite du livre "Gourmandises sans gluten - 50 desserts simples et savoureux" de Chloe Ataroff

Posté par Oumelkheir à 14:23 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 avril 2013

Jus de carotte... façon abricot

Comment faire du jus d'abricot... sans abricot! Voilà tout le génie de cette recette qu'on dit "algérienne".

J'ignore si cette recette est authentiquement algérienne. C'est très difficile de retrouver l'origine exacte des recettes, même les plus simples. Les itinéraires culinaires sont multiples, variés et souvent pleins de surprises. Toujours est-il que cette recette fait le tour des cuisines algériennes depuis plus d'une dizaine (ou d'une vingtaine?) d'années. J'ai déjà eu l'occasion d'y gouter, mais il était temps de l'essayer, et surtout de la publier ici pour tous ceux qui préfèrent un jus "maison", plein de vitamines naturelles et de soleil. Surtout avec la variante que je vous propose en plus :-)

1 kg de carottes - 3 Litres d'eau - 1 bon verre à eau de jus de citron (200 ml) - 2 yaourts aromatisés (ici Soummam) à l'abricot ou bien à la pêche.

Le poids des carottes est "net", c'est à dire après épluchage et nettoyage et non pas à l'achat.

Couper les carottes en rondelles (en cubes ou en morceaux) et mettre dans une marmitte. Ajouter les 3l d'eau et faire cuire, pendant une trentaine de minutes au moins. Vous pouvez mixer le mélange juste à la fin de la cuisson, mais il faut laisser refroidir complètement avant d'ajouter le jus de citron et les deux yaourts. Bien mixer encore le tout, mettre en bouteilles et conserver au réfrigérateur. Ce jus se conserve très bien pendant une bonne semaine au moins, et il garde sa belle couleur orange, grâce au citron. Si vous ne comptez pas le consommer tout de suite, n'ajoutez pas le yaourt immédiatement. Le laisser jusqu'à la veille de sa consommation. Si vous ajoutez le yaourt, surtout en été, il faudra le consommer assez rapidement. Mais, il faut l'ajouter au minimum un jour avant de le consommer afin qu'il lache son arome et sa saveur aussi. Et il faut bien le mixer avec le jus et non pas juste battre à la fourchette, ça fait toute la différence. Et si vous voulez obtenir un jus plus lacté du même type que "Danao" (par exemple) vous pouvez ajouter encore un yaourt ou deux, selon le gout. Quoi qu'il en soit le résultat est garanti : délicieux!

Et il existe une variante (que j'ai testé) à ce jus, et qui est celle du potiron au lieu des carottes. Le potiron, courge, citrouille, kabouya, qar'â hamra, appelez-le comme vous voulez, procédez comme pour les carottes et le résultat en sera tout aussi délicieux. Vous obtiendrez la même couleur, la même consistance, et avec le jus de citron et le yaourt en plus, on n'y voit que du... jus :-)

Autre chose avant de vous laisser à vos marmittes. Vous pouvez ajouter plus d'eau à votre jus selon votre gout et la consistance que vous voulez obtenir, mais mon conseil : pour pouvoir conserver ce jus et éviter qu'il "pourrisse" dans votre frigo, ajouter de l'eau bouillie et non de l'eau du robinet directement. De cette manière elle sera stérile, et participera à une meilleure conservation du jus.

Bonne dégustation :-)

Edit : Oups, j'ai oublié le sucre. Bien sur, vous aurez corrigé de vous-même, et compris qu'on peut sucrer selon le gout. C'est à vous de voir... mais n'oubliez pas qu'il y a déjà deux yaourts (sucrés) au moins dans la préparation.

Jus de carottes

Posté par Oumelkheir à 08:08 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

25 octobre 2012

Sablés

Aidkoum Moubarak inch'Allah et koll 3am wentouma b'khir.

Cette recette est une "base" et peut subir d'éventuels (plusieurs) changements, améliorations, modifications, ajouts ultérieurs. Mais disons qu'elle est facile, rapide, pas chère et qu'elle dépanne bien quand les provisions viennent à manquer. Voici les ingrédients nécessaires pour une trentaine à une quarantaine de sablés environ.

3 œufs - Entre 70 à 100 gr de sucre (selon le goût) -1 pincée de sel - 1 dl d’huile - 280 gr de semoule de maïs+ 200 gr de maïzena + 1 paquet de levure chimique.

Commencer par bien battre les oeufs, le sucre et la pincée de sel. Ajouter l'huile et bien battre encore jusqu'à obtention d'une mousse. Ajouter alors le mélange de farines et levure. Si vous utilisez de la farine conditionnée c'est encore mieux mais il faudra calculer le poids total, c'est à dire environ 480 gr en tout. Même s'il faudra peut-être ajouter un peu de farine quand il s'agira de ramasser la pâte pour qu'elle ne colle plus aux doigts.

Prendre un peu de pâte et rouler en boule entre les paumes des mains, et aplatir ensuite pour former un petit biscuit. Vous pouvez utiliser un moule ou leur donner une autre forme, bien sur.

Disposer sur une plaque huilée et cuire pendant une vingtaine de minutes environ  à four moyen.

Le reste en photos :-)

Sabl_s1

Sabl_s2

Sabl_s3

Sabl_s4

Sabl_s5

 

Posté par Oumelkheir à 09:28 - - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2012

Halqouma

Tout a commencé quand j'ai acheté une bouteille d'eau de rose alors que je cherchais du vinaigre. Du vinaigre naturel pas un "acidifiant" comme on en trouve maintenant. D'ailleurs si je vous en parle, c'est justement pour ça. Je ne consomme plus de ces acidifiants qui n'ont rien du vinaigre parce que j'ai remarqué que cela me causait quelques troubles juste après en avoir pris.

J'ai finalement trouvé du vinaigre de pomme, et en promotion! Et en même temps, de l'eau de rose, et en promotion aussi. Alors, j'ai acheté les deux.

Pour tout vous dire je n'ai pas l'habitude de travailler avec de l'eau de rose, trop habituée à l'eau de fleur d'oranger, le Mazhar. Et je n'étais même pas sure de savoir quoi en faire exactement. Mais, comme on était à quelques jours de Ramdane, j'ai pensé que je trouverai quand même. Et j'ai effectivement trouvé quand j'ai ouvert la bouteille et senti le doux parfum de l'eau de rose. J'ai eu le gout de la Halqouma dans la bouche. Il y a bien longtemps que je n'avais pas mangé de Halqouma. Depuis mon régime, je m'en méfie à cause du sucre glace, et à cause du gélifiant non précisé. C'est comme ça que j'ai décidé de faire de la Halqouma :-)

Plus facile à dire qu'à faire bien sur, parce que je n'avais aucune idée de comment procéder. Mais comme le web regorge de recettes en tous genres, ça n'a pas été difficile de trouver de nombreuses et diverses recettes de Halqouma. J'en ai consulté beaucoup. D'ici et d'ailleurs. En arabe d'abord. En Orient, la halqouma est appelée "Malban". En français ensuite. De nombreuses recettes utilisent de la gélatine en plus de la maïzena. Ce n'est pas sérieux! Et parfois sans eau de rose, alors que l'eau de rose est "essentielle" dans cette recette. Et enfin, en anglais. C'est ainsi que je suis tombée sur LA recette qui pour moi est la meilleure de toutes celles que j'ai lues et vues. Elle est simple, claire, précise, écrite et filmée et avec humour en plus. Son auteure vaut le détour et son site est très riche. Je vous le conseille.

Si vous suivez bien les mesures et les instructions, il n'y a aucune raison que ça rate. Ma halqouma était réussie, pourquoi pas la votre?

Halqouma

J'ai essayé de mettre du colorant rouge en écrasant deux fraises dans l'eau de rose avant de le verser dans le mélange. J'ai bien sur filtré pour ne pas avoir les grains et la pulpe, mais la couleur n'était pas suffisante. Même si ça a donné un joli jaune à la fin.

Vous attendez la recette? Il faut tout simplement suivre le lien... mais juste avant que vous ne changiez de page, laissez-moi vous donner ces quelques informations supplémentaires. Dans la recette, elle met une seule cuillère à soupe d'eau de rose, moi j'en ai mis deux parce que quand j'ai versé la cuillère au mélange à la fin, il m'a semblé que ça manquait un peu de parfum. Elle a utilisé de la "crème de tartre", on peut la remplacer par de la levure chimique ou du bicarbonate de soude. Je ne sais pas si la crème de tartre se vend chez nous d'ailleurs. Pour le papier sulfurisé qu'elle utilise, j'ai plutôt utilisé du film alimentaire ou plastique étirable. Il faut le huiler très légèrement et vous démoulerez votre Halqouma le plus simplement du monde. C'est une astuce que j'ai vu sur une autre recette. Quant au sucre glace, vous pouvez le fabriquer vous-même en passant du sucre en poudre dans un moulin à café électrique et en le mélangeant ensuite à de la maizena. Une petite quantité de maizena, disons un dixième de maizena pour la quantité voulue de sucre. Et bien sur vous pouvez lui ajouter des pistaches, noix, amandes grillées ou choisir un autre parfum pour votre Halqouma. Les choix sont nombreux, n'est-ce pas?

Ah oui, encore un détail : choisissez une casserole à fond épais, où le mélange ne risque pas de coller et de caraméliser parce que la cuisson finale demandera du temps mais aussi une bonne casserole qui ne colle pas.

Bonne dégustation chez Titli Nihaan

Posté par Oumelkheir à 09:39 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juin 2012

Mi-cuits au chocolat

C'est une pure gourmandise. Juste pour vous faire plaisir, si vous êtes amateurs de chocolat comme moi :-)

Cette recette est une combinaison entre deux recettes. Entre la première et la deuxième, que j'ai bien lu. Et lu les commentaires aussi. J'ai alors combiné le tout. Concernant le chocolat, j'ai utilisé du Cheba noir. Quant au sucre, je remarque depuis que mon fils est diabétique et que je dois ajuster les doses de sucre combien certaines recettes sont trop sucrées. Pourtant et même quand on diminue parfois la moitié de la dose, le résultat reste bon... Particulièrement pour cette recette, où le gout du chocolat serait altéré par trop de sucre. Pour les enfants qui pourraient ne pas trop aimer ce gout fort de chocolat noir, prévoir peut-être des carrés de chocolat au lait, ou blanc pourquoi pas, au centre. Du chocolat au lait ou blanc sans gluten évidemment.

Pour six (06) ramequins :

100g de chocolat noir + 12 carrés - 60 g de beurre (ou margarine) - 60 g de sucre -3 œufs - 2 cuillères à soupe pleines, de farine de riz - 1 pincée de sel - 1 pincée de cannelle ou une demi-cuillère à thé si vous voulez. 

Commencer par préchauffer le four à th 8 (240°) et beurrer 6 ramequins. Réserver les 12 carrés de chocolat et faire fondre les 100 g de chocolat cassé en morceaux et le beurre en dés au bain-marie. Lisser. Dans un grand bol, bien fouetter les œufs et le sucre+ la pincée de sel, jusqu'à ce que le mélange devienne blanc et mousseux. Ensuite, incorporer la farine + la pincée de cannelle et bien mélanger encore. Enfin, ajouter le mélange chocolat+beurre.

Verser la moitié de la préparation dans les ramequins. Mettre deux carrés de chocolat dans chaque ramequin puis verser dessus le reste de la préparation. Ne pas remplir à ras bord, la préparation va gonfler et risque de déborder à la cuisson. Enfourner pour 10 à 15 mn environ (sinon plus, ou moins selon le four). Surveiller la cuisson. Laisser reposer 5 min hors du four avant de démouler délicatement. Sinon déguster directement dans les ramequins.

Comme je n'ai pas eu la possibilité de prendre des photos, j'ai choisi celle-là sur le net. Je l'ai trouvée ici

mi_cuit

Posté par Oumelkheir à 11:31 - - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2012

Pancakes

Une délicieuse recette trouvée (encore) chez Wlad El Jej mais que j'ai du (un jour et par hasard) adapter différemment. A cause de la neige, du froid et des pénuries en tous genres de ces derniers jours (semaines), il fallait s'adapter et faire avec ce qu'on avait dans la cuisine. El Hamdoullah....et j'espère que vous allez tous et toutes bien, inch'Allah...

En tout cas l'adaptation a donné un excellent résultat. Mais plus encore, cette recette peut servir de base pour faire des crêpes plus fines ou plus épaisses selon que vous lui ajouterez plus de Lben ou plus de farine de riz. Vous pourrez alors peut-être faire un genre de "tortilla" pour des sandwichs :-)

La préparation se conserve très bien au réfrigérateur pendant 24h (ou peut-être plus, mais je n'ai pas essayé). Il n'est donc pas nécessaire de les cuire toutes en même temps. Vous pouvez préparer la pâte le soir pour le petit déjeuner du lendemain... elles sont délicieuses et moelleuses quand elles sont encore tièdes.

Pour une dizaine de crêpes environ :

2 oeufs - 2 cuillères à soupe de sucre - 1 pincée de sel -  Un peu de cannelle, selon le goût - 4 cuillères à soupe d'huile - 2 verres, ou pour plus de précision 40 cl de Lben (Babeurre) - 250 g de farine de riz - 1/2 paquet de levure chimique.

Commencer par battre les oeufs, le sucre et la pincée de sel. Il serait préférable de le faire à l'aide d'un batteur pour un meilleur résultat. Ajouter l'huile et la cannelle et battre encore. Puis ajouter le Lben et battre encore. Et à la fin ajouter la farine de riz et la levure chimique et bien battre encore. Laisser reposer la pâte pendant au moins trente minutes avant la cuisson.

Préchauffer une poêle anti-adhésive et régler la chaleur pour ne pas brûler les crêpes. Et choisir la louche qui vous convient. Une petite louche vous donnera une dizaine de crêpes environ, une plus grande certainement moins.

Le reste en photos :-)

Pancakes1

Mélange oeufs + sucre + sel

Pancakes2

Pancakes3

Pancakes4

Pancakes_5

La photo est floue, mais vous remarquez bien l'épaisseur j'espère...

N.B : Ici nous parlons bien sur de Lben "naturel", et non pas de Lben conditionné, dangereux pour le régime sans gluten à cause du E1442 contenus dans certains Lbens commercialisés chez nous.

Posté par Oumelkheir à 08:49 - - Permalien [#]